Cité Mohammed VI Tanger Tech : La machine va-t-elle enfin démarrer ?

Chantier à ciel ouvert depuis les 20 dernières années, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima continue de se développer et d’attirer davantage des investisseurs étrangers dans différents secteurs. Grâce à la vision royale, la région TTA a été dotée d’infrastructures de base notamment portuaires avec le complexe Tanger Med, routières, ferroviaires (LGV) ainsi que des plateformes industrielles qui ont permis l’émergence industrielle de la région.

Mais ce n’est pas fini. La région abrite également un mégaprojet qui boostera davantage la région. Il s’agit de la ville nouvelle « Cité Mohammed VI Tanger Tech » dont le protocole d’Accord a été signé en mars 2017 en présence du Souverain.

Ce projet porté par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le groupe Haite et BMCE Bank, sera développé sur une superficie de 2.000 hectares pour un investissement de 1 milliard de Dollars. La construction de ce pôle économique permettra de générer 100.000 emplois, dont un effectif minimum de 90.000 bénéficiera aux habitants de la région de Tanger.

L’objectif de ce projet d’envergure est de réaliser un chiffre d’affaires de 15 milliards de dollars par an.

Toutefois, l’aboutissement de ce mégaprojet dont les retombées sur la région sont considérables a connu quelques zones de turbulence à cause du retrait du groupe Haite, l’un des principaux partenaires du projet.

Mais plus de peur que de mal puisque le projet a été remis sur les rails grâce à un nouvel accord conclu avec un autre groupe chinois. C’est en avril 2019, qu’un mémorandum d’entente visant la réalisation et le développement de la « Cité Mohammed VI Tanger Tech » a été conclu à Pékin à l’occasion du forum “Belt and Road” des pays membres de la route de la soie. Un mémorandum entre la société d’aménagement Tanger Tech (SATT), l’entreprise chinoise China Communication Construction Company Limited International (CCCC) et sa filiale China Road and Bridge Corporation (CRBC).

Signé par Othman Benjelloun en sa qualité de président de la SATT, Liang Qingshan, vice-président de CCCC, et Sun Yao Guo, vice-président de CRBC, ce nouveau contrat vient sceller une volonté commune des trois groupes à réaliser et à développer la « Cité Mohammed VI Tanger Tech » en mettant en œuvre tous les moyens nécessaires pour avancer dans la concrétisation des phases du projet en ligne avec la vision stratégique inspirée par les gouvernements des deux pays.

Aujourd’hui, tous les intervenants veillent à faire aboutir ce projet et de faire sortir nouvelles plateformes industrielles qui viendra compléter le dispositif industriel déjà existant.