L’Offshoring, devenu métier « traditionnel » du Nord

Aux côtés de l’automobile, l’aéronautique et le textile, l’offshoring s’est rapidement hissé parmi les métiers mondiaux du Maroc en vogue dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. D’ailleurs, toute une plateforme lui est consacrée : Tetouanshore, une des composantes de la Grande Plateforme industrielle Tanger Med qui consiste en l’aménagement et au déploiement progressif de plusieurs zones d’activités dans la région du Détroit.

Dédié aux métiers de l’outsourcing de services (ITO, BPO, KPO et Call center), le parc Tetouanshore est une Plateforme Intégrée d’une superficie de 6 ha qui compte 22.000 m² couverts de bureaux et de services. Sa situation géographique, la qualité de ses infrastructures et les nombreuses incitations fiscales assurent à Tetouanshore une forte attractivité sur le nearshoring européen.

L’un des avantages que présente Tetouanshore, est le bassin de ressources humaines hautement qualifiées, grâce à sa proximité de l’Université Abdelmalek Essaadi (80.000 étudiants), la proximité géographique, culturelle et linguistique avec l’Europe.

D’ailleurs, rien qu’en mars dernier, le holding hispano-japonais de l’offshoring Everis Maroc a signé une convention avec la Faculté des sciences de Tétouan visant à terme le recrutement de 300 lauréats, dans l’objectif de l’élargissement de ses activités à Tetouanshore.

Mieux, l’un des atouts que le site offre aux investisseurs est l’allègement exceptionnel du coût du travail (« taux effectif » d’IR plafonné à 10%) associé à une fiscalité radicalement allégée (IS à 0% pendant 5 ans puis à 8.75 % par la suite) et un dispositif d’aide à la formation garantissent aux investisseurs une forte compétitivité.
Les incitations financières portent aussi sur les prix des télécoms et des Loyers.

Pour accompagner cette dynamique et encourager les investisseurs et leur faciliter l’implantation, la plateforme dispose d’un guichet unique qui assiste les entreprises au sein du parc dans leurs démarches auprès du CRI, de la CNSS, de l’ANAPEC, de l’OFPPT…

D’autre part, Tetouanshore prend en charge la gestion opérationnelle des réseaux et services collectifs du parc (eau et assainissement, électricité, télécommunications, voirie, collecte et évacuation des déchets…) en s’appuyant sur des prestataires reconnus dans leurs domaines respectifs.

Faut-il rappeler que sur le plan national, l’Offshoring a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 8,8 milliards de DH plus 7,4 milliards de DH de valeur ajoutée. Le secteur emploie 63.000 personnes.

A l’horizon 2020, l’objectif défini par le Plan d’Accélération Industrielle (PAI) est d’atteindre un PIB de 16 milliards de dirhams et 100.000 emplois. Comme il s’est engagé à le faire lors de la signature des contrats de performance en mai 2016, l’Etat investira 1,5 milliard de DH pour le secteur d’ici 2020.